11. La financiarisation de la biodiversité

Séance 11 – La financiarisation de la biodiversité

Date – 30 mai 2013, exceptionnellement de 11h00 à 13h00.

Lieu – Amphithéâtre de Paléontologie, galerie de paléontologie, MNHN, 2 rue Buffon, 75005 Paris.

***

  • Hélène Tordjman (économiste, CEPN, Université de Paris 13)
  • Mike Hannis (associate lecturer at the Open University, honorary research fellowship in environmental politics and philosophy at Keele University).

***

Cette séance abordera les processus par lesquels la finance se déploie dans le domaine de la biodiversité, la façon dont la titrisation des actifs naturels s’opère, les catégories sur lesquelles elle repose, les acteurs et arènes principales où ce phénomène peut s’observer et les conséquences que l’on peut en escompter à la lumière notamment des crises financières passées et de l’expérience de la finance plus « conventionnelle ».

Hélène Tordjman fera le point sur ce qu’est la financiarisation et comment elle est déployée dans le domaine de la biodiversité. Son intervention reprendra des points soulevés dans l’article qu’elle a co-écrit avec Valérie Boisvert dans la revue Mouvements, intitulé « L’idéologie marchande au service de la biodiversité?« .

Mike Hannis présentera le système britannique des banques de compensation, et invite les intéressés à consulter le rapport, intitulé « Offsetting Nature? Habitat banking and biodiversity offsets in the english land use planning system », qu’il a co-écrit avec Sian Sullivan sur le sujet.

 

 

Laisser un commentaire

Savoirs, cultures et politiques de la biodiversité